Top Maroc
 
Annuaire et Classement

 Symphonie d'Automne

8/12/2009

 

Symphonie d'Automne

 

 

 

C'est l'automne… la magique saison de l'année quand la nature révèle un esplendor spécial.

Calmement je vais en marcher par la charmille d'arbres dorés.

Un tapis jaune-rouge s'éparpille sous mes pieds…

 

 

… par où je suis en fouler calmement,

dans un chemin parfait, un loisir calculé,

avec la ferme intention de savourer ces moments de pure et charmante magie…

un scénario parfait pour des réflexions et des vers qui me me viennent à l'esprit…

 

 

C'est l'automne… la magique saison de l'année quand la nature révèle un esplendor spécial.

Calmement je vais en marcher par la charmille d'arbres dorés.

Un tapis jaune-rouge s'éparpille sous mes pieds…

 

 

… par où je suis en fouler calmement,

dans un chemin parfait, un loisir calculé,

avec la ferme intention de savourer ces moments de pure et charmante magie…

un scénario parfait pour des réflexions et des vers qui me me viennent à l'esprit…

 

 

 

C'est l'automne… la magique saison de l'année quand la nature révèle un esplendor spécial.

Calmement je vais en marcher par la charmille d'arbres dorés.

Un tapis jaune-rouge s'éparpille sous mes pieds…

 

 

… par où je suis en fouler calmement,

dans un chemin parfait, un loisir calculé,

avec la ferme intention de savourer ces moments de pure et charmante magie…

un scénario parfait pour des réflexions et des vers qui me me viennent à l'esprit…

 

 

 

C'est l'automne… la magique saison de l'année quand la nature révèle un esplendor spécial.

Calmement je vais en marcher par la charmille d'arbres dorés.

Un tapis jaune-rouge s'éparpille sous mes pieds…

 

 

… par où je suis en fouler calmement,

dans un chemin parfait, un loisir calculé,

avec la ferme intention de savourer ces moments de pure et charmante magie…

un scénario parfait pour des réflexions et des vers qui me me viennent à l'esprit…

 

Si existe un vestibule dans le paradis... alors celui-ci doit être le vestibule du paradis...

 

 

 

 

Les sanglots longs des violons de l'automne


Blessent mon coeur  d'une langueur monotone.

Tout suffocant et blême, quand sonne l'heure,
Je me souviens des jours anciens et je pleure

Et je m'en vais au vent mauvais qui m'emporte
Deçà, delà, pareil à la feuille morte

Le renouvellement des saisons est nécessaire à la nature...

 

 

...Ainsi comme le renouvellement de l'espérance dans nos coeurs…  

 

 

Que nos âmes puissent refléter la paix de l'univers

comme le réflet des arbres dans un jour limpide d'automne…

Explosion de joie, profusion de couleurs,

comme a été un jour l'explosion de mes amours…

 

 

Feuilles d'automne…

Dans les arbres, dans les airs, sur le sol....

 

 

Feuilles d'automne dans sa dernière  et incomparable gloire,

 

 

en exhalant un arôme doux, dans un flottant adieu...

 

 

Je continue, en rappelant les mélancoliques automnes

que j'ai déjà vécu…

Les différents printemps que j'ai vécu intensément –

tendres, intenses, fortes, coloriés…

Et les étés…

Beaucoup d'étés brûlants, assoiffés, passionnants!…

Explosion de joie,

fascinante profusion de couleurs,

Comme a été un jour

l'explosion de mes amours… .

 

 

A

Feuilles d'automne à tomber flottantes,

Dans un baller doré, tendres, douces,

en éparpillant par les airs des pépites coloriées,

 

 

 

     pâles, marron, rouges, nacrées, scintillantes,

-  différentes et diverses comme les sentiments humains,

-  qui transitent dans une vaste gamme  - éternelle et dense –

qui va de l'apathie à la passion intense...

Je marche calmement…  j’aprécie chaque instant…

la sagesse du pèlerin est –

non d’arriver rapidement à sa destination –

mais à apprécier les beautés du chemin…

 

 

Des tons dorés  de la nature….

pallette dans les mains de Dieu…

Beaucoup d’amour e de beauté,

en remplissant les mes yeux…

 

 

 

La petite feuille, finalement, repose sur le sol.

Soudain, je ne lui perçois plus;

elle s'est mélangée aux des infinis autres points jaunes du sol d'automne…

s'est livrée à sa inévitable destination de participer

du processus de transformation de la nature,

pour que un jour retourne dans quelque paysage,

comme à me rappeler que…

 

… la vie se déplace dans des cycles de faire et défaire,

que des sentiments se refroidissent,

que des brûlantes passions se refroidissent,

que toute gloire est éphémère…

mais que les cycles favorisent le renaître de l'espérance –

- et celui-là, oui, c’est durable…

- c’est éternel dans tous les coeurs humains… 

 

Ce poéme par          Oriza Martins

Tags : la nature
Category : Le jardinage | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |
Moteur de Recherche. Inscription Gratuite.
Le Moteur
Recherche-Web