Top Maroc
 
Annuaire et Classement

 Citations des pensées humoristiques -3

5/5/2010

Citations

Retrouvez les citations de personnages célèbres dans cette rubrique de l’Histoire en Ligne.

 

http://www.histoire-en-ligne.com/IMG/arton88.jpg

Jules César

  • alea jacta est (le sort en est jeté)
  • Pas de vin, pas de soldats.
  • veni,vidi,vici (je suis venu, j’ai vu, j’ai vaincu)
  • Si les Gaulois sont ardents et prompts à entreprendre une guerre, pour supporter les désastres leur esprit est mou et sans résistance.
  • tu quoque, fili (toi aussi, mon fils)
  • J’aimerais mieux être le premier dans un village, que le second à Rome.
  • De tous les peuples gaulois, les Belges sont les plus braves.
  • Le danger que l’on pressent, mais que l’on ne voit pas, est celui qui trouble le plus.

http://www.histoire-en-ligne.com/IMG/arton87.jpg

Citations de Napoléon 1er

  • Soldats,songez que, du haut de ces pyramides, quarante siècles vous contemplent ! (21 juillet 1798)
  • Une mauvaise loi appliquée rend plus de services qu’une loi interprétée.
  • Les hommes sont comme les chiffres : ils n’acquièrent de valeur que par leur position.
  • L’absence guérit les petites passions, il accroît les grandes.
  • Un bon croquis vaut mieux qu’un long discours.
  • Le meilleur moyen de tenir sa parole est de ne jamais la donner.
  • On déjoue beaucoup de choses en feignant de ne pas les voir.
  • L’homme n’a pas d’amis, c’est son bonheur qui en a.
  • L’homme n’est jamais si grand qu’à genoux devant Dieu.
  • Ce n’est pas possible ; cela n’est pas français.
  • Le canon a tué la féodalité ; l’encre tuera la société moderne.
  • Il n’y a que deux puissances au monde, le sabre et l’esprit : à la longue, le sabre est toujours vaincu par l’esprit.
  • Le mensonge n’est bon à rien, puisqu’il ne trompe qu’une fois.
  • On ne fait bien que ce qu’on fait soi-même.
  • En guerre comme en amour, pour en finir, il faut se voir de près.
  • L’art d’être tantôt très audacieux et tantôt très prudent est l’art de réussir.
  • On gouverne mieux les hommes par leurs vices que par leurs vertus.
  • Les seules conquêtes qui ne donnent aucun regret sont celles qu’on fait sur l’ignorance.

http://www.histoire-en-ligne.com/IMG/arton89.jpg

Winston Churchill

  • Un bon politicien est celui qui est capable de prédire l’avenir et qui, par la suite, est également capable d’expliquer pourquoi les choses ne se sont pas passées comme il l’avait prédit.
  • Christophe Colomb fut le premier socialiste : il ne savait pas où il allait, il ignorait où il se trouvait... et il faisait tout ça aux frais du contribuable.
  • Un fanatique est quelqu’un qui ne veut pas changer d’avis et qui ne veut pas changer de sujet.
  • En Angleterre, tout est permis, sauf ce qui est interdit. En Allemagne, tout est interdit, sauf ce qui est permis. En France, tout est permis, même ce qui est interdit. En U.R.S.S., tout est interdit, même ce qui est permis.
  • Comité : Un groupe de personnes incapables de faire quoi que ce soit par elles-mêmes qui décident collectivement que rien ne peut être fait !
  • La critique peut être désagréable, mais elle est nécessaire. Elle est comme la douleur pour le corps humain : elle attire l’attention sur ce qui ne va pas.
  • Je suis toujours prêt à apprendre, bien que je n’aime pas toujours qu’on me donne des leçons.
  • Un fanatique est quelqu’un qui ne veut pas changer d’avis et qui ne veut pas changer de sujet.
  • Le défaut du capitalisme, c’est qu’il répartit inégalement la richesse. La qualité du socialisme, c’est qu’il répartit également la misère.
  • Construire peut être le fruit d’un travail long et acharné. Détruire peut être l’oeuvre d’une seule journée.
  • Plus vous saurez regarder loin dans le passé, plus vous verrez loin dans le futur.
  • Si deux hommes ont toujours la même opinion, l’un d’eux est de trop.
  • La politique est plus dangereuse que la guerre... A la guerre, vous ne pouvez être tué qu’une seule fois. En politique, plusieurs fois.
  • Sous le capitalisme, les gens ont davantage de voitures. Sous le communisme, ils ont davantage de parkings.
  • Comité : Un groupe de personnes incapables de faire quoi que ce soit par elles-mêmes qui décident collectivement

http://www.histoire-en-ligne.com/IMG/arton95.jpg

 

Charles de Gaulle

  • Les armes furent, de tous temps, les instruments de la barbarie. Elles ont assuré contre l’esprit le triomphe de la matière, et de la plus pesante. Constamment la raison en fut opprimée, le jugement bafoué, le talent meurtri. Point d’erreurs qu’elles n’aient défendues, point d’ignorants qui n’y recourussent, point de brutes qui ne les aient brandies.
  • La France a perdu une bataille, mais la France n’a pas perdu la guerre. ( juin 1940)
  • Les choses capitales qui ont été dites à l’humanité ont toujours été des choses simples.
  • J’aime bien ceux qui me résistent ; l’ennui, c’est que je ne peux les supporter.
  • Comment voulez-vous gouverner un pays où il existe 258 variétés de fromage ?
  • La gloire se donne seulement à ceux qui l’ont toujours rêvée.
  • Prenez invariablement la position la plus élevée, c’est généralement la moins encombrée.
  • Comme un homme politique ne croit jamais ce qu’il dit, il est étonné quand il est cru sur parole.
  • Délibérer est le fait de plusieurs. Agir est le fait d’un seul.
  • On peut-être grand même sans beaucoup de moyens : il suffit d’être à la hauteur de l’Histoire.
  • La fin de l’espoir est le commencement de la mort.
  • Les hommes peuvent avoir des amis, pas les hommes d’Etat.
  • La difficulté attire l’homme de caractère, car c’est en l’étreignant qu’il se réalise lui-même.
  • L’autorité ne va pas sans prestige, ni le prestige sans l’éloignement.
  • La pire calamité après un général bête, c’est un général intelligent.
  • Il n’y a de réussite, qu’à partir de la vérité.
  • Cette idée qui mêlerait la désignation du président de la république à la lutte directe des partis, altérerait le caractère et abrégerait la durée de sa fonction de chef d’État
  • Je ne vais pas mal. Mais rassurez-vous, un jour, je ne manquerai pas de mourir.
  • L’ambition individuelle est une passion enfantine.
  • La France ne peut être la France sans la grandeur.
    • La gloire se donne seulement à ceux qui l’ont toujours rêvée.
    • La véritable école du Commandement est la culture générale.
    • Le difficile n’est pas de sortir de l’X, mais de sortir de l’ordinaire.
    • Les choses capitales qui ont été dites à l’humanité ont toujours été des choses simples.
    • Les modérés, les perpétuels ratés de l’histoire... Il n’y a rien à attendre d’eux...
    • Soyons fermes, purs et fidèles ; au bout de nos peines, il y a la plus grande gloire du monde, celle des hommes qui n’ont pas cédé.
    • L’indépendance, c’est la clochardisation.
    • La démocratie, c’est le gouvernement du peuple exerçant la souveraineté sans entrave.
    • Je suis un homme qui n’appartient à personne et qui appartient à tout le monde.
    • La politique, quand elle est un art et un service, non point une exploitation, c’est une action pour un idéal à travers des réalités.
    • Les hommes peuvent avoir des amis, pas les hommes d’Etat.
    • Les exigences d’un grand peuple sont à l’échelle de ses malheurs.
    • En général, les gens intelligents ne sont pas courageux et les gens courageux ne sont pas intelligents.
    • Rien ne rehausse l’autorité mieux que le silence, splendeur des forts et refuge des faibles.
    • La politique et la stratégie de la guerre ne sont qu’une perpétuelle concurrence entre le bon sens et l’erreur.
    • Il vaut mieux avoir une méthode mauvaise plutôt que de n’en avoir aucune.
    • La ruse doit être employée pour faire croire que l’on est où l’on est pas, que l’on veut ce qu’on ne veut pas.
    • La fin de l’espoir est le commencement de la mort.
    • Le président de la République ne saurait être confondu avec aucune fraction. Il doit être l’homme de la nation tout entière, exprimer et servir le seul intérêt national.
    • Les francs-maçons n’ont pas assez d’influence pour être pris en considération, mais trop pour qu’on s’en désintéresse.
    • Le désir du privilège et le goût de l’égalité, passions dominantes et contradictoires des Français de toute époque.
    • La passion d’agir par soi-même s’accompagne évidemment de quelque rudesse dans les procédés. L’homme de caractère impose à sa personne la rigueur propre à l’effort. Les subordonnés l’éprouvent et, parfois, ils en gémissent.
Tags : Citations
Category : Citations | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |
Moteur de Recherche. Inscription Gratuite.
Le Moteur
Recherche-Web