Top Maroc
 
Annuaire et Classement

 Citations des pensées humoristiques -2

5/5/2010

Citations <1>

Retrouvez les citations de personnages célèbres dans cette rubrique de l’Histoire en Ligne.

http://www.histoire-en-ligne.com/IMG/arton91.jpg

Jean Cocteau

  • Les miroirs feraient bien de réfléchir avant de renvoyer les images.
  • Finalement, je crois que j’ai vécu très au-dessus des moyens de mon époque.
  • Il faut faire aujourd’hui ce que tout le monde fera demain.
  • Ceux qui ne font pas les choses les racontent. Ceux qui les font se taisent.
  • L’avenir n’appartient à personne. Il n’y a pas de précurseurs, il n’existe que des retardataires.
  • Un enfant prodige, c’est un enfant dont les parents ont beaucoup d’imagination.
  • Si je préfère les chats aux chiens, c’est parce qu’il n’y a pas de chat policier.
  • On croit que le style est une façon compliquée de dire des choses simples, alors que c’est une façon simple de dire des choses compliquées.
  • À force de ne jamais réfléchir, on a un bonheur stupide.
  • Le vrai tombeau des morts, c’est le coeur des vivants.
  • Beaucoup d’hommes naissent aveugles, et ils ne s’en aperçoivent que le jour où une bonne vérité leur crève les yeux.
  • On ferme les yeux des morts avec douceur ; c’est aussi avec douceur qu’il faut ouvrir les yeux des vivants.
  • Je me reproche d’avoir dit trop de choses à dire et pas assez de choses à ne pas dire.
  • Un chef-d’oeuvre de la littérature n’est jamais qu’un dictionnaire en désordre.
  • Les plus belles robes sont portées pour être retirées.
  • L’histoire est du vrai qui se déforme, la légende du faux qui s’incarne.
  • Le verbe aimer est difficile à conjuguer : son passé n’est pas simple, son présent n’est qu’indicatif, et son futur est toujours conditionnel.
  • Un général ne se rend jamais, même à l’évidence.
  • La sagesse est d’être fou lorsque les circonstances en valent la peine.
  • Aucune mère n’est le camarade de son fils. Le fils devine vite l’espion derrière le camarade et la femme jalouse derrière l’espion.
  • Il y a trente-cinq ans qu’on me répète à propos de tout : vous verrez, vous verrez. Je n’ai rien vu.
  • Le drame des poètes, c’est qu’ils doivent vivre au-dessus des moyens de leur époque.
  • Aimer et être aimer c’est l’idéal. Pourvu qu’il s’agisse de la même personne.
  • Le cinéma, c’est l’écriture moderne dont l’encre est la lumière.
  • Le tact dans l’audace, c’est de savoir jusqu’où on peut aller trop loin.
  • Le bonheur exige du talent. Le malheur pas. On se laisse aller. On s’efforce. C’est pourquoi le malheur plaît et le bonheur effraye la foule.
  • Notre mort n’est que très simple. Celle des autres est insupportable.
  • Le talent, c’est le relief de la platitude.
  • A force d’aller au fond des choses, on y reste.
  • On a fait de moi un personnage à qui je refuserais de serrer la main.
  • Les enfants, il vaut mieux les réussir, sinon ils ne vous ratent pas.

http://www.histoire-en-ligne.com/IMG/arton502.jpg

Citations de Jean de la Fontaine

  • On a souvent besoin d’un plus petit que soi.
  • Le monde est plein de gens qui ne sont pas plus sages : tout bourgeois veut bâtir comme les grands seigneurs, tout petit prince a des ambassadeurs, tout marquis veut avoir des pages.
  • Nous n’écoutons d’instincts que ceux qui sont les nôtres, et ne croyons le mal que quand il est venu.
  • Rien ne sert de courir, il faut partir à point.
  • La raison du plus fort est toujours la meilleure : nous l’allons montrer tout à l’heure.
  • Le trépas vient tout guérir ; mais ne bougeons d’où nous sommes. Plutôt souffrir que mourir, c’est la devise des hommes.
  • Aide-toi, le Ciel t’aidera.
  • Ce qu’on donne aux méchants, toujours on le regrette. Pour tirer d’eux ce qu’on leur prête, il faut que l’on en vienne aux coups. Il faut plaider, il faut combattre. laissez-leur prendre un pied chez vous, ils en auront bientôt pris quatre.
  • Patience et longueur de temps, font plus que force ni que rage.
  • Il n’est, je le vois bien, si poltron sur la terre, qui ne puisse trouver un plus poltron que soi.
  • Tous les mangeurs de gens ne sont pas grands Seigneurs ; où la Guêpe a - passé, le moucheron demeure.
  • La paix est fort bonne de soi, j’en conviens ; mais de quoi sert-elle avec des ennemis sans foi ?
  • Je ne suis pas de ceux qui disent ce n’est rien : C’est une femme qui se noie. Je dis que c’est beaucoup et ce sexe vaut bien, que nous le regrettions, puisqu’il fait notre joie.
  • L’absence est aussi bien un remède à la haine qu’un appareil contre l’amour.

http://www.histoire-en-ligne.com/IMG/arton92.jpg

Georges Danton

  • Est-ce qu’on emporte pas la patrie à la semelle de ses souliers ?
  • Tu montreras ma tête au peuple ; elle en vaut la peine. (dit au boureau)
  • Il faut que tous les jours un aristocrate, un scélérat paye de sa tête ses forfaits.
  • Je demande qu’on épargne le sang des hommes.
  • Après le pain, le premier besoin du peuple c’est l’éducation.
  • Quant à moi, je m’en ris. J’ai bien joui de la révolution ; j’ai bien fait du bruit sur la terre ; j’ai bien savouré ma vie ; allons dormir !
  • Le tocsin qu’on va sonner n’est point un signal d’alarme, c’est la charge sur les ennemis de la patrie. Pour les vaincre, il nous faut de l’audace, encore de l’audace, toujours de l’audace, et la France est sauvée.
  • Ma demeure sera bientôt dans le néant, quant à mon nom, vous le trouverez dans le panthéon de l’histoire.
  • Une nation se sauve, elle ne se venge pas.
  • Bah, est-ce qu’on emporte sa patrie à la semelle de ses souliers ?
  • Que la pique du peuple brise le sceptre des rois.
  • Qui hait les vices, hait les hommes.
  • C’est singulier, le verbe « guillotiner » ne peut pas se conjuguer dans tous ses temps. On peut dire : « Je serai guillotiné », « Tu seras guillotiné », mais on ne peut pas dire : « J’ai été guillotiné ».
  • Ma demeure sera bientôt dans le néant, quant à mon nom, vous le trouverez dans le panthéon de l’Histoire.

http://www.histoire-en-ligne.com/IMG/arton96.jpg

Henri IV

  • Paris vaut bien une messe.
  • Ralliez vous à mon panache blanc.
  • La satisfaction qu’on tire de la vengeance ne dure qu’un moment : celle que nous donne la clémence est éternelle.
  • Un acte vaut cinq dires.
  • Le meilleur moyen de se défaire d’un ennemi, c’est d’en faire un ami.

http://www.histoire-en-ligne.com/IMG/arton93.jpg

Camille Desmoulins

  • Il y a peu de femmes, qui, après avoir été idolâtrées, soutiennent l’épreuve du mariage.
  • Peuple, pauvre peuple, on te trompe, on tue tes amis.
  • Bourreau, tu donneras les cheveux de ma femme à sa mère.

                                 

Tags : Citations
Category : Citations | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |
Moteur de Recherche. Inscription Gratuite.
Le Moteur
Recherche-Web