Top Maroc
 
Annuaire et Classement

 Citations des pensées humoristiques - 1-

5/5/2010

Citations des pensées humoristiques

Retrouvez les citations de personnages célèbres dans cette rubrique de l’Histoire en Ligne.

 

  http://www.histoire-en-ligne.com/IMG/arton5.jpg

Alphonse Allais

  • Il est toujours avantageux de porter un titre nobiliaire. Etre « de quelque chose », ca pose un homme, comme être « de Garenne », ca pose un lapin.
  • L’argent aide a supporter la pauvreté.
  • Il est très curieux de constater que dans l’armée, les statistiques le prouvent, la mortalité augmente bizarrement en temps de guerre.
  • J’ai souvent remarqué, pour ma part, que les cocus épousent de préférence les femmes adultères.
  • Dieu a sagement agi en plaçant la naissance avant la mort ; sans cela, que saurait-on de la vie ?
  • Partir , c’est mourir un peu. Mais mourir , c’est partir beaucoup !
  • Je ne comprends pas les anglais ! Tandis qu’en France nous donnons à nos rues des noms de victoire : Wagram, Austerlitz... là-bas, on leur colle des noms de défaite : Trafalgar square, Waterloo Place...
  • Quand on ne travaillera plus le lendemain des jours de repos, la fatigue sera vaincue.
  • La mer est salée parce qu’il y a des morues dedans. Et si elle ne déborde pas, c’est parce que la Providence, dans sa sagesse, y a placé aussi des éponges.
  • C’est parce que la fortune vient en dormant qu’elle arrive si lentement.
  • L’avantage des médecins , c’est que lorsqu’ils commettent une erreur , ils l’enterrent tout de suite.
  • C’est quand on serre une dame de trop près qu’elle trouve qu’on va trop loin.
  • Impossible de vous dire mon âge, il change tout le temps.
  • J’ai poursuivi mes études sans jamais les rattraper.
  • L’éternité c’est trop long, surtout vers la fin.
  • On devrait construire les villes à la campagne car l’air y est plus pur.
  • Un cocu ? Un entier qui partage sa moitié avec un tiers.
  • Dieu n’a pas fait d’aliments bleus. Il a voulu réserver l’azur pour le firmament et les yeux de certaines femmes.
  • Faut-il que les hommes soient bêtes de fabriquer des machines pour se tuer... comme si on ne claquait pas assez vite tout seul.
  • Il faut prendre l’argent là où il se trouve, c’est-à-dire chez les pauvres. Bon d’accord, ils n’ont pas beaucoup d’argent, mais il y a beaucoup de pauvres.
  • La grande trouvaille de l’armée, c’est qu’elle est la seule à avoir compris que la compétence ne se lit pas sur le visage. Elle a donc inventé les grades.
  • Les cimetières sont remplis de gens irremplaçables.
  • Avoir des enfants n’est pas à la portée de toutes les bourses.

http://www.histoire-en-ligne.com/IMG/arton90.jpg

Georges Clemenceau

  • On ne ment jamais autant qu’avant les élections, pendant la guerre et apres la chasse.
  • Donnez-moi quarante trous du cul et je vous fais une Académie française.
  • Une commission d’enquête pour être efficace, ne doit compter que trois membres, dont deux sont absents.
  • La guerre, c’est une chose trop grave pour la confier a des militaires.
  • En politique, on succède à des imbéciles et on est remplacé par des incapables.
  • Ne craignez jamais de vous faire des ennemis ; si vous n’en avez pas , c’est que vous n’avez rien fait.
  • Il suffit d’ajouter « militaire » à un mot pour lui faire perdre sa signification. Ainsi la justice militaire n’est pas la justice, la musique militaire n’est pas la musique.
  • Un traître est un homme politique qui quitte son parti pour s’inscrire a un autre. Par contre, un converti est un homme politique qui quitte son parti pour s’inscrire au votre.
  • La France est un pays extrêmement fertile. On y plante des fonctionnaires, il y pousse des impôts.
  • Les fonctionnaires sont un petit peu comme les livres d’une bibliothèque. Ce sont les plus hauts places qui servent le moins.
  • Pour mes obsèques, je ne veux que le strict nécessaire, c’est-à-dire moi.
  • Il n’y a pas de repos pour les peuples libres ; le repos, c’est une idée monarchique.
  • Le plus beau moment de l’amour, c’est quand on monte l’escalier.
  • L’honneur, c’est comme la virginité, ca ne sert qu’une fois.
  • Un escalier de ministère est un endroit où des gens qui arrivent en retard croisent des gens qui partent en avance.
  • Je ne veux pas de béni-oui-oui autour de moi. Je veux que chacun de mes collaborateurs me dise franchement ce qu’il pense... même si je dois le foutre à la porte.
  • Tout le monde peut faire des erreurs et les imputer à autrui : c’est faire de la politique.
  • Les fonctionnaires sont les meilleurs maris : quand ils rentrent le soir à la maison, ils ne sont pas fatigués et ont déjà lu le journal.
  • Tout homme qui n’a pas été anarchiste à vingt ans est un imbécile, mais c’en est un autre s’il l’est encore à quarante.
  • Une dictature est un pays dans lequel on a pas besoin de passer toute une nuit devant son poste pour apprendre le résultat des élections.

http://www.histoire-en-ligne.com/IMG/arton94.jpg

Maréchal Foch

  • Mon centre cède, impossible de me mouvoir, situation excellente, j’attaque. (Bataille de la Marne septembre 1914).
  • Ne me dites pas que ce problème est difficile. S’il n’était pas difficile, ce ne serait pas un problème.
  • Accepter une défaite, c’est être vaincu.
  • Les avions sont des jouets sans aucune valeur militaire.
  • A la guerre, c’est celui qui doute qui est perdu : on ne doit jamais douter.
  • Il n’y a pas d’homme cultivé ; il n’y a que des hommes qui se cultivent.
  • Une assemblée pour décider doit avoir une nombre impair, mais trois, c’est déjà trop.
  • J’aime mieux une armée de moutons commandée par un lion qu’une armée de lions commandés par un âne

http://www.histoire-en-ligne.com/IMG/arton6.jpg

Pierre Augustin Caron de Beaumarchais

  • Fiez-vous à tout le monde, et vous aurez bientôt à la maison une bonne femme pour vous tromper, de bons amis pour vous la souffler et de bons valets pour les y aider.
  • Je me presse de rire de tout, de peur d’être obligé d’en pleurer.
  • En occupant les gens de leur propre intérêt, on les empêche de nuire à l’intérêt d’autrui.
  • Prouver que j’ai raison serait accorder que je puisse avoir tort.
  • La difficulté de réussir ne fait qu’ajouter à la nécessité d’entreprendre.
  • On n’est compatissant que pour les maux qu’on éprouve soi-même.
  • Ce qu’on nomme passion n’est autre chose qu’un désir irrité par la contradiction.
  • Pour obtenir une femme qui le veut bien, il faut la traiter comme si elle ne le voulait pas.
  • Boire sans soif et faire l’amour en tout temps, il n’y a que ça qui nous distingue des autres bêtes.
  • Après le bonheur de commander aux hommes, le plus grand honneur n’est-il pas de les juger ?
  • Il y a souvent très loin du mal que l’on dit d’un ouvrage à celui qu’on en pense.
  • Ce qu’on nomme passion n’est autre chose qu’un désir irrité par la contradiction.
  • Les femmes n’étudient pas assez l’art de soutenir notre goût, de se renouveler à l’amour, de ranimer, pour ainsi dire, le charme de leur possession par celui de la variété.
  • Il est bien difficile de plaire à des gens qui, par métier, doivent ne jamais trouver les choses gaies assez sérieuses, ni les graves assez enjouées.
  • Les gens qui ne veulent rien faire de rien, n’avancent rien, et ne sont bons à rien.
  • Les honnêtes gens aiment les femmes ; ceux qui les trompent les adorent.
  • Boire sans soif et faire l’amour en tout temps, il n’y a que ça qui nous distingue des autres bêtes.
  • En occupant les autres de leur propre intérêt, on les empêche de nuire à l’intérêt d’autrui.
  • Les femmes sont comme les girouettes : quand elles se fixent, elles se rouillent.
  • Quand on cède à la peur du mal, on ressent déjà le mal de la peur.
  • Ce que les femmes aiment le plus, c’est d’être louées pour des talents qu’elles n’ont pas.
  • Au moindre échec, ô mes amis, souvenez-vous qu’il n’est plus d’amis.
  • La colère, chez les bons coeurs, n’est qu’un besoin pressant de pardonner !
Tags : Citations
Category : Citations | Write a comment | Print

Comments

| Contact author |
Moteur de Recherche. Inscription Gratuite.
Le Moteur
Recherche-Web